Plateforme de vibration musculaire : la tendance bien-être / sport

Avez-vous déjà entendu parler des appareils de renforcement et de développement du bien-être dérivés de l’entraînement des cosmonautes russes ? Quinze minutes d’entraînement trois fois/semaine suffiraient à façonner un corps de magazine de mode, sans réel effort puisque la machine travaille pour vous… Les prétentions des fabricants et des centres de bien-être sont bien entendues à prendre avec des pincettes, mais avant de les rejeter, passons en revue ce que l’on en sait réellement.

Premièrement, tout appareil permettant d’améliorer la condition physique est le bienvenu, peu importe si son utilisation relève d’un effet de mode. Nous préférons a priori orienter la population vers une activité traditionnelle (marche, vélo, ou sports plus ludiques tels que tennis, badminton et sports d’équipe). Le fait est que les patients sont curieux de ce nouveau mode d’entraînement, et il est de notre responsabilité de pouvoir les renseigner.

La plate-forme vibrante est un type de machine de fitness supposée permettre de faire travailler les muscles sans effort, au moyen de vibrations. Elle est constituée d’une plaque animée par un ou plusieurs moteurs. On parle également de plaque vibrante, de vibrotonie corporelle ou encore de whole body vibration.

COMMENT ÇA MARCHE ?
Le stimulus vibratoire n’est pas opposé à ce qui se passe naturellement. Lors de la marche, l’impact au sol génère des vibrations atténuées par les tissus mous, les articulations, les os et l’activité musculaire. De même pour les sports de raquettes qui génèrent des vibrations bien connues des joueurs de tennis, ou encore d’autres activités telles que les sports motorisés, le cyclisme, ou le ski de descente. Les muscles agissent comme protecteurs des tissus en amortissant les vibrations par des contractions.4,5 Il reste des inconnues dans les mécanismes précis mis en jeu face aux vibrations transmises par les appareils disponibles dans le commerce.

MAUVAISES VIBRATIONS ?
La médecine du travail connaît les effets délétères de l’exposition chronique aux vibrations, classiquement dans les domaines de la construction. Les tracteurs, grues, et autres véhicules sont générateurs de vibrations de faible fréquence, associées à des problèmes de lombalgies, céphalées et troubles nerveux périphériques. Les outils vibrants tenus à la main (marteau-piqueur ou tronçonneuse) sont associés au phénomène de Raynaud secondaire jusqu’à l’ischémie digitale (white finger syndrome), aux troubles des tissus mous du membre supérieur (syndrome « main-bras »),6 ou encore au syndrome du tunnel carpien. 40 à 90% de ces ouvriers développent un phénomène de Raynaud secondaire, persistant chez 25%, malgré le changement de poste.7 Il n’y a pas d’effet dose-réponse clair, mais les symptômes semblent augmenter avec la durée d’exposition.8 Les conclusions des organes de protection des travailleurs restent incomplètes, mais il semble légitime de penser que la courte durée d’exposition aux vibrations lors d’une utilisation « sportive » soit dénuée de ces effets secondaires.

EFFETS INVESTIGUÉS
La littérature est récente et s’étoffe avec l’intérêt grandissant des scientifiques. Une première remarque essentielle concerne les protocoles utilisés qui varient en raison des propriétés des diverses machines : les paramètres de fréquence, de durée d’exposition et d’amplitude de mouvement sont différents et il est impossible d’en dégager un protocole précis. Ainsi, il existe deux systèmes : soit le plateau se déplace verticalement en bloc à amplitude fixe (Powerplate), soit il oscille autour d’un axe central, l’amplitude variant en fonction de l’espacement des pieds par rapport à l’axe (Galileo, Sismo Fitness) . 

Equilibre et risque de chute
Cet aspect a été le mieux étudié, et découle clairement du mécanisme proposé pour l’effet des plaques vibrantes. Le travail proprioceptif est au premier plan. On trouve sept études, dont deux sont négatives : l’une incluait des sujets jeunes (19-38 ans),24 l’autre des sujets plus âgés mais actifs et non institutionnalisés.11 Les cinq restantes s’intéressent à des sujets âgés (minimum 67 ans), en institution, et les résultats sont systématiquement positifs, avec divers endpoints corrélés au risque de chute : test de Tinetti et Timed up&go test.8,25-29

Perte de poids et lipolyse
L’effet lipolytique a fait l’objet d’une étude, où le taux d’acides gras libres circulants était légèrement augmenté après une séance unique, en parallèle à une élévation des catécholamines.30 Cette étude comprenait huit sujets masculins jeunes. Les auteurs en concluent qu’il est peu probable de générer une lipolyse significative avec ce type d’exercice, notamment en l’absence d’élévation de l’hormone de croissance. Bosco et coll. ont observé sur quatorze athlètes une augmentation significative de l’hormone de croissance, mais sans groupe contrôle,31 et sans évaluation de l’effet lipolytique. Plus pratiquement, Roelants et coll. ont entraîné pendant 24 semaines des jeunes femmes inactives (vibrations vs musculation) et n’ont observé aucune perte de poids ou diminution de la masse graisseuse, bien que la force ait augmenté.32 Le même groupe a observé une diminution de la masse graisseuse sans perte de poids chez des femmes de 65 ans en surcharge pondérale, sans différence entre les deux groupes.21

PERSPECTIVES ET CONCLUSIONS
Le décalage est évident entre le marketing agressif des vendeurs de wellness et les effets démontrés, mais il faut reconnaître que les effets vont au-delà d’une simple mode. Une tendance nette se dégage en faveur d’effets sur le plan du renforcement, de l’équilibre et de la densité osseuse, principalement chez une population âgée ou à risque (résidents de homes, femmes ménopausées). Les études sur des athlètes sont peu concluantes et ne peuvent constituer des recommandations d’utilisation en appoint de l’entraînement. Toutefois, comme souvent dans le domaine sportif, les déterminants de la performance sont multiples, et passent aussi par le besoin de tester des méthodes innovantes, quand bien même leurs effets seraient faibles : entraînement en altitude ou électrostimulation par exemple. Les vibrations semblent exercer un effet intéressant sur la proprioception, ce qui revêt un intérêt dans la rééducation ou la prévention des entorses. Chez les coureurs, on insiste sur une bonne proprioception et stabilité du pied pour prévenir les pathologies de surcharge, et l’effet sur les muscles jambiers y participerait. D’autres sports impliquent des vibrations aux membres inférieurs (ski alpin, nautique), ou aux membres supérieurs (motocyclisme, VTT, sports de raquettes), et pourraient bénéficier de ce type de travail. Ces applications n’ont pas encore été explorées, en raison principalement des effets mis en avant par l’industrie, se concentrant sur la lutte contre le vieillissement (anti-âge) et le bien-être cosmétique.

En conclusion, nombre des effets prétendus sont au mieux un détournement de la littérature scientifique, et le plus souvent par des chemins inexistants. Par contre, il semble exister un potentiel pour des populations bien définies, plus âgées et à risque, dans la prévention des chutes et des fractures. Le champ sportif reste à être investigué dans ses aspects d’aide à la performance et de rééducation. La préparation ou la mise en route d’une activité physique chez des personnes à mobilité réduite (obésité) pourrait bénéficier d’une telle approche. On peut aussi penser à la préparation physique avant la saison de ski, génératrice de blessures, où une amélioration de la force et de la proprioception est utile.

Il existe une demande d’informations de la part de nos patients, stimulée par une offre pléthorique. Si ce type d’appareils peut encourager nos patients à débuter une activité physique, c’est bien sûr positif, mais encourageonsles aussi à les utiliser en préparation ou complément à d’autres activités.

Caractéristiques
Une plate-forme vibrante est une machine sportive d’une hauteur comprise entre 1,50 mètre et 2 mètres, formée d’une colonne avec des poignées, et d’une plaque vibrante se trouvant à une trentaine de centimètres au-dessus du sol.

Histoire
Les premières plates-formes vibrantes sont apparues en URSS dans les années 1960. Elles étaient alors destinées à la remusculation des cosmonautes de retour de mission ayant vu fondre leur masse musculaire.

En 1998, l’entraîneur néerlandais Guus van der Meer adopta l’idée et l’intégra dans son programme de travail avec les athlètes et des sportifs. Il a lui-même conçu la forme de ses machines et l’a fait breveter sous le nom de Power Plate en 1999.

Principe de fonctionnement
Le principe de fonctionnement est fondé sur un système de micro-vibrations générées par la plaque vibrante, l’utilisateur est soumis à des vibrations de basses fréquences (il est possible de régler la fréquence entre 20 Hz et 60 Hz) et d’amplitude relativement faible, allant de 0 à 15 mm. Le fonctionnement est basé sur un réflexe naturel, le réflexe ostéotendineux. Les vibrations provoquent une rapide contraction involontaire et le relâchement du muscle à une vitesse bien supérieure à l’entraînement traditionnel.

L’énergie des oscillations est transmise au corps, l’effet dépend de la posture adoptée, et de la partie du corps en contact avec la plaque vibrante. Les effets de l’exposition aux oscillations dépendent aussi de la fréquence utilisée et des variations de ces fréquences.

Par le principe même du travail direct sur les muscles, la plate-forme vibrante ne développe pas la capacité cardio-vasculaire.

Protocole
Chaque exercice définit une position permettant de faire travailler un groupe de muscles particuliers. On obtient un bon résultat en conservant chaque position entre 30 et 90 secondes. Un cycle élémentaire d’entraînement est formé d’une période de vibration, suivie d’une période de repos. Un protocole conseillé est d’enchaîner cinq cycles, suivis de 10 à 15 minutes de récupération, puis à nouveau cinq cycles.

Les fréquences supérieures à 30 Hz sont utilisées pour le travail de contraction musculaire. Des fréquences plus basses servent plutôt à la relaxation et stimulent la circulation sanguine.

À travail musculaire équivalent, les séances de musculation sont beaucoup plus courtes (de 10 à 20 minutes) et moins fatigantes. La fréquence de référence est de trois séances par semaine.

Effets
Les plateformes vibrantes permettent la stimulation et le renforcement en profondeur des muscles habituellement non sollicités. Un effet secondaire serait l’élimination des tissus adipeux (si toutefois l’utilisation est associée à un régime hypocalorique). Des études présentent en effet des résultats sur le renforcement musculo-tendineux, l’antalgie et le relâchement, et ceci dans de nombreuses pathologies rencontrées quotidiennement par les masseurs-kinésithérapeutes.

Plate-forme de vibration musculaire – Quel est l’objectif ?

Pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais entendu parler de cet équipement, sachez que la plate-forme musculaire vibrante peut être une solution pour ceux qui veulent perdre du poids et renforcer les muscles. Quelques études ont prouvé l’efficacité de cette plate-forme musculaire vibrante. Cependant, de nombreux universitaires notent qu’elle n’est pas très efficace que si elle est considérée comme un entraînement complémentaire, c’est-à-dire qu’au-delà de la plate-forme, il faut pratiquer d’autres sports comme le bodybuilding, la danse, faire de la marche ou d’autres activités physiques.

Mais comment fonctionne la plate-forme de vibration musculaire ? L’appareil est équipé de plusieurs moteurs qui font monter et descendre la plate-forme jusqu’à 50 fois par seconde. Et ce va-et-vient est parfait pour le corps qui, lorsqu’il est sur la plate-forme, doit s’équilibrer, car il y a une augmentation de la charge gravitationnelle. Le résultat est que nous avons l’impression qu’il y a une augmentation de la gravité, donc nous devons faire un plus grand effort musculaire, laissant plusieurs parties du corps plus fortes.

Et le mieux, c’est que lorsque vous êtes sur la plate-forme de vibrations musculaires, il est possible de faire plusieurs exercices, ce qui augmente encore cette charge. Les accroupissements, les pompes, les abdominaux ne sont que quelques-uns de ces exercices, qui sont améliorés et produisent de bien meilleurs effets pour notre corps.

Quels sont les avantages de la plateforme de vibration musculaire ?

Le plateforme de vibration musculaire est un produit de fitness existe plusieurs avantages en utilisant la plate-forme de vibration musculaire. En voici quelques-uns :

  • Elle favorise la souplesse musculaire
  • Elle est utile pour faire des amincissements
  • Elle est bien pour les hormones
  • Elle favorise au bon fonctionnement des articulations
  • Elle peut éliminer les cellulites
  • Elle offre une variation d’activité plus ou moins intense
  • Elle favorise la circulation sanguine
  • Elle offre un programme d’entrainement en fonction de votre rythme

Les contre-indications de la plate-forme de vibration musculaire

Comme tout exercice et toute activité physique, il existe des contre-indications.

Si vous êtes enceinte ou dans un processus postopératoire, il ne faut pas utiliser la plateforme vibratoire musculaire. En effet, les vibrations peuvent entraver le processus de guérison. Les personnes souffrant de processus inflammatoires de la peau, de thromboses aiguës, de phlébites, d’embolies, de tumeurs, de prothèses, de crises d’hernie et de maladies cardiovasculaires ne sont pas aussi autorisées.

Par contre, les enfants de moins de 12 ans ou les personnes âgées ne peuvent utiliser la plateforme que sur indication d’un spécialiste. Attention, si vous êtes stressé ou extrêmement fatigué, n’utilisez pas la plateforme de vibration musculaire sans consulter un médecin. Les personnes qui ont des crises de migraine peuvent avoir les pires symptômes lorsqu’elles font de l’exercice sur la plate-forme vibrante.

L’usage de plate-forme vibrante est contre-indiqué1 en cas de :grossesse ;TVP / thrombose ;maladies cardio-vasculaires ;plaies postopératoires récentes ;prothèses articulaires ;hernie aiguë, discopathie, spondylolyse ;diabète sévère ;épilepsie ;affections / inflammations aiguës ;migraines sévères ;port d’un stimulateur cardiaque ;port d’un stérilet, broches, vis et plaques récemment posés ;tumeurs ;problèmes / dysfonctionnements rétiniens.

Les options d’exercices sur la plate-forme de vibrations musculaires

Découvrez quelques-unes des activités qui peuvent être réalisées avec l’appareil :

Nous donnons ici quelques-uns des postes les plus appropriés. Pour commencer, le mieux, c’est de faire une demi-heure d’entraînement, ce qui accélère ces activités et vous permet de perdre jusqu’à 400 calories par heure d’entraînement. C’est l’intensité normale pour une séance de fitness. De plus, la plateforme vibrante donne une sensation agréable pendant votre programme d’entrainement. 

Vous pouvez changer d’option à tout moment, car ce produit possède une télécommande toujours prête à vous servir. Pour ceux qui aimes les exercices et l’environnement en salle de sport, vous vous adapterez bien à l’entraînement individuel, mais si ce n’est pas le cas, il vaut mieux appeler un ami. Si vous n’avez aucune intimité avec l’appareil, vous devez être accompagné d’un professeur pour que tous les exercices soient parfaits.

Et pas d’heures d’exercice comme s’il n’y avait pas de lendemain. Si vous poussez trop fort, ce qui pourrait arriver est une fatigue musculaire qui finira par vous décourager d’une routine sur la plate-forme de vibration musculaire. N’oubliez pas que la plateforme augmente la flexibilité, améliore votre humeur et constitue une véritable injection de bien-être, grâce à la sérotonine produite par notre corps. Mais avec un programme d’entraînement pas trop exagéré. Face à tant de bonnes choses, pourquoi ne pas acheter le produit et commencer dès maintenant à l’utiliser pour rendre vos activités physiques beaucoup plus agréables ?