5 choses à savoir sur la danse sportive

5 choses à savoir sur la danse sportive

La danse ne représente plus seulement une activité divertissante, mais elle est également utilisée à des fins sportives. Ainsi, de nombreuses compétitions existent déjà pour évaluer le talent des sportifs de cette discipline qui est à la fois amusante et exigeante. Si vous désirez vous impliquer dans le monde du DanceSport, ces 5 informations vous aideront à mieux comprendre de quoi il s’agit.

Il faut un suivi strict des cours d’apprentissage

La danse sportive n’est pas qu’un simple passe-temps. Elle permet non seulement de connaître les bases de cette discipline, mais aussi de se spécialiser dans une catégorie. Elle regroupe, en effet, un grand nombre de sous-rubriques qui sont différentes les unes des autres. Les leçons qui sont données aux apprenants, à l’instar des cours de danses latines à Paris, ont pour objectif de leur faire connaître les enchaînements de base. Grâce à cela, ils pourront mieux adhérer à la discipline. Si vous êtes un novice, il est donc crucial pour vous d’être attentif. Même si vous aviez déjà des connaissances sur le sujet, il serait préférable d’être ouvert à des actualisations. Vous aurez ainsi plus de facilité à assimiler les différentes notions. Notez qu’il vous faut également une rigueur absolue pour progresser rapidement.

Il existe différentes sortes de danse sportive

Elle est subdivisée en deux catégories : les danses latines et les danses standards.

Danses standards

Ces danses sont celles qui sont pratiquées depuis des siècles. Ce sont des classiques et tous les danseurs doivent maîtriser. Il s’agit :

  • du tango de salon ;
  • du quickstep ;
  • de la valse lente (valse anglaise) ;
  • de la valse rapide (valse viennoise) ;
  • du slow foxtrot.

Danses latines

D’origines latines, elles sont gaies et très rythmées. Ce sont des danses pratiquées dans la vie courante ou lors des sorties festives :

  • le cha-cha-cha ;
  • la rumba ;
  • la samba ;
  • le jive ;
  • le paso doble.

Des équipements appropriés sont nécessaires

L’idée de cette activité est de combiner le mouvement du corps au divertissement. Il faut donc que le danseur soit à son aise lorsqu’il pratique n’importe quelle danse sportive. C’est pour cela qu’une attention particulière est portée sur les équipements de chaque participant. En termes d’accessoires, ce sont les chaussures et les vêtements à mettre par les pratiquants qui sont pris en compte. Le plus important reste la paire de chaussures qui offre un confort au sportif. Si vous envisagez alors d’opter pour des danses de salon, le port d’une chaussure et d’un accoutrement particulier est nécessaire. Ainsi, pour des cours de tango argentin ou pour apprendre à danser la salsa, vous devez prévoir une paire de chaussures de ville bien spécifique. Quant aux vêtements à porter, ils doivent être semblables à ceux des événements importants, car le pratiquant doit être élégant et très classe. En effet, il faut être tiré à quatre épingles pour une prestation de ce type.

Cependant, des styles de danse transcendent cette règle pour établir les leurs. C’est le cas, par exemple, du breakdance qui tire son essence de la « street ». Cette forme d’activité est atypique et possède ainsi son propre mode vestimentaire. Il faut donc des T-shirts, des jeans et des baskets. Il est important d’insister sur les baskets, car il s’agit de l’icône même de ce type de danse. Grâce à ces outils, le break-danseur saura accorder ses pas et ses enchaînements au tempo de la musique. Bien qu’elle soit adaptée pour l’intérieur, le breakdance est aussi praticable à l’extérieur. Ce style de danse assez particulier n’a pas d’exigence en termes de cadre d’exercice. Cette singularité est également due à son origine qui est la rue.

Il convient de rappeler que la majorité de ces activités doivent être pratiquées sur un sol en parquet, bien entretenu et assez lisse pour favoriser certains mouvements. Il faut donc un studio de danse pour s’exercer.

Des tournois passionnants sont constamment initiés

En termes de compétition, la danse sportive est très concurrentielle et les challengers sont scindés par niveau. Il en existe huit et, pour chacun d’eux, des mouvements précis doivent être exécutés. Ces actions sont la base de notation des membres du jury. Les danseurs doivent donc choisir l’option appropriée à leur talent. Peu importe le style, cette sélection doit être faite minutieusement, car il faut une véritable évaluation de performance avant de concourir. Un pratiquant peut ainsi opter pour un niveau débutant, pré bronze, bronze, argent, or, pré amateur, amateur et professionnel. Cependant, bien que ce sport draine un grand nombre de passionnés, il n’est toujours pas inclus dans les Jeux olympiques. Par contre, il est d’actualité aux jeux mondiaux qui rassemblent plusieurs danseurs internationaux.