eSport : un phénomène à l’échelle mondiale où la psychologie doit intervenir

La psychologie des eSports est un concept que nous verrons de plus en plus dans notre société. Année après année, les sports électroniques gagnent du terrain, c’est pourquoi il est désormais courant qu’ils soient mentionnés dans les journaux et à la télévision. Les tournois internationaux mentionnent des millions d’adeptes, et ils se présentent aussi comme une fantastique vitrine publicitaire. Dans le cadre de ce phénomène populaire, on se concentre sur deux questions. Quelles sont les compétences et la conduite qu’un bon joueur doit posséder ? Pourquoi ces jeux sont-ils attrayants pour les nouvelles générations ? On analyse les principales caractéristiques de ce phénomène à travers la psychologie des eSports. Les progrès de la technologie ont atteint des niveaux tels qu’aujourd’hui les jeux vidéo peuvent représenter un problème, mais ils peuvent aussi être un outil thérapeutique valable.

L’eSport : le jeu vidéo en vogue

Les sports en ligne ne sont pas un phénomène qui échappe à la mondialisation. Les jeux vidéo ont vu le nombre de personnes qui les utilisent augmenter. De nombreux parents n’ont jamais cessé de jouer, de nombreux enfants commencent maintenant pour la première fois et les générations intermédiaires sont le lien entre ce saut générationnel. Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer que tout a commencé dans les années 70 avec des gens qui se sont réunis pour jouer Pac-Man ou Spacewar.

La révolution de l’internet

La possibilité de se connecter à l’internet et de jouer en ligne avec d’autres utilisateurs a révolutionné le marché dans les années 1990. Les grands fabricants, tels que Nintendo ou Sony, ont été contraints de faire un effort constant pour dominer les ventes. À cette époque, il était également nécessaire de comprendre les demandes des utilisateurs. C’est ainsi que les bases de la psychologie du sport en ligne ont été jetées.

Professionnalisation des eSports

Les sports électroniques sont si populaires que de nombreux joueurs en vivent. Aujourd’hui, les matchs ont une portée internationale. Les tournois de masse, qui ont débuté au Japon et en Corée du Sud, se sont répandus dans le monde entier. Le marché et les sponsors permettent à de nombreuses personnes de s’y consacrer en tant que travail. On peut trouver différentes catégories de concours :

Pourquoi les eSports sont-ils si populaires ?

Suivre les gameplays (vidéos de personnes jouant) est une pratique très courante sur des plateformes comme Youtube parmi les nouvelles générations. Pourquoi est-il si intéressant de voir une autre personne jouer sans participer ? La psychologie des eSports avance les raisons suivantes :

La psychologie des sports en ligne

Les jeux vidéo sont utilisés de nos jours pour plusieurs raisons. De la formation des conducteurs au traitement du TDAH, mais aussi dans l’éducation, car c’est un outil utile pour l’apprentissage. En fait, diverses études affirment que les jeux vidéo améliorent les capacités cognitives. Cependant, leur complexité croissante exige également ces capacités.

Principales compétences psychologiques dans les sports en ligne

La perspective psychologique des sports en ligne indique que les « exigences » pour être un bon joueur sont nombreuses. Les compétences cognitives sont comprises comme des fonctions exécutives cérébrales très sollicitées. Voyez voir certains d’entre eux utilisés dans eSports.

Que recherchent les promoteurs des eSports ?

La forte demande des utilisateurs et le progrès des ressources technologiques entraînent des changements continus dans les sports en ligne. Ces changements n’échappent pas à l’analyse psychologique et suivent toujours une certaine direction. C’est ainsi que les joueurs et les spectateurs apprécient certaines caractéristiques :

Une industrie qui n’est pas exempte des problèmes et de la naissance de la psychologie du sport électronique

Les organisations eSports se débattent avec des problèmes qu’on est habitués à voir dans d’autres sports et qui menacent aujourd’hui de polluer ce mode également. Il s’agit notamment de la prolifération des médicaments et des produits pharmaceutiques destinés à maintenir l’attention ou à améliorer les performances des joueurs. Un autre problème concerne les stéréotypes sexistes qui entourent l’industrie des jeux vidéo et les éventuelles dépendances qu’ils peuvent générer chez les jeunes. Dans ce contexte, la psychologie est une discipline de plus en plus liée à l’eSport. Il révèle également les caractéristiques qui expliquent la popularité du phénomène. Certains chercheurs discutent de la sportivité des eSports, cependant, les nombreuses exigences cognitives nécessaires pour être un professionnel sont indéniables. La psychologie des eSports permet également de détecter les complications et les éventuelles applications thérapeutiques.

L’E-sport en France

Les joueurs professionnels, ou « pro-gamers » en anglais, sont des personnes qui gagnent leur vie en jouant à des jeux vidéo. Seuls ou en équipe, les joueurs professionnels s’entraînent régulièrement à un jeu spécifique pour être au meilleur niveau. Les joueurs professionnels participent à des LAN aux 4 coins du monde. En cas de victoire, ils gagnent une somme d’argent importante. Au delà de l’aspect lucratif, ils gagnent aussi en réputation. Un aspect qui peut intéresser les sponsors et les autres équipes. Comme pour les retransmissions télévisées de sport « traditionnel », l’E-sport possède des commentateurs pendant les matchs en cours ou pour un évènement en temps réel. Ces personnes sont douées pour commenter avec précision les actions des joueurs durant les moments forts des parties. Ils sont similaires aux commentateurs sportifs de par leurs rôles et leurs fonctions.

Qui pratique l’e-sport ?

L’E-sport est accessible à tous et sur tous les supports, chez soi devant sa console, son ordinateur, lors d’événements e-sportifs, mais aussi sur smartphone ou tablette. Les jeux vidéo compétitifs sont nombreux et variés, dans leur style et dans la difficulté de prise en main. Mais l’essor de l’E-sport et la multiplication de tournois aux récompenses de plus en plus importantes ont amené à la création d’équipes semi-professionnelles et professionnelles. Imitant les structures sportives, les équipes regroupent des joueurs sur un ou plusieurs jeux, ainsi que des coachs, des analystes stratégiques, et même des commentateurs pour la retransmission des matchs en direct. Elles sont sponsorisées par des marques informatiques. Si ces structures existent depuis la fin des années 90 en Corée du Sud, nation pionnière de l’E-sport, la France n’est pas en reste.  Des grandes équipes existent comme Millenium, aAa (Against All Authority), LDLC ou encore plus récemment le club de football Paris Saint-Germain qui a aussi investi dans une équipe professionnelle.