Qu’est-ce que le Tai Chi ?

Il n’est pas facile de donner une définition unique du Tai Chi également appelé Tai-Chi Chuan. Il s’agit d’une gymnastique particulière caractérisée par des mouvements lents et doux, très semblables à une danse. Il est également défini par certains comme le yoga chinois et considéré comme une sorte de méditation en mouvement. D’autre part, il y a ceux qui l’assimilent à un art martial parce que les mouvements exécutés sont similaires à ceux pratiqués lors d’une pratique de ce genre. Le Tai Chi est une discipline ancienne née en Chine il y a environ mille ans. Il consiste en un ensemble de gestes lents, fluides et larges qui servent à améliorer et à renforcer le Qi énergie vitale présent en chacun de nous. L’énergie vitale circule grâce à des mouvements individuels combinés à une respiration abdominale correcte : il en résulte non seulement une sensation de détente et de calme intérieur, mais aussi une plus grande concentration et une libération des contractures dues au stress.

Tai Chi et respiration

En pratiquant régulièrement le Tai Chi, il est possible de développer une respiration contrôlée et plus lente qui oxygène la partie inférieure des poumons, qui a généralement tendance à être peu affectée par le processus respiratoire. Pris par la vie trépidante, seuls quelques-uns d’entre nous font vraiment attention à leur respiration pendant la journée. Cette respiration exige un exercice constant, mais les bénéfices sont immédiats et durables et affectent la santé de l’ensemble du corps.

Qu’est-ce que le Tai-Chi ?

Initialement né comme un système d’autodéfense, le tai-chi dont le sens littéral est art suprême du combat est devenu de plus en plus une forme d’exercice adaptée à tous et visant à atteindre la santé et le bien-être. La technique du Tai Chi présuppose la pratique de la forme, une série de mouvements circulaires et lents qui imitent une danse et qui doivent être exécutés silencieusement et sans interruption. Ces exercices peuvent également être effectués à l’aide d’armes spécifiques ou par deux. La pratique constante de la forme agit sur la posture du corps, la rendant plus douce et plus harmonieuse et éliminant les contractures et les raideurs. De plus, ces mouvements lents, circulaires et délicats ont un effet bénéfique sur la circulation sanguine et sur l’ensemble du système nerveux. La forme stimule le flux d’énergie vitale et aide donc à rétablir l’équilibre entre le corps et l’esprit. En ce sens, le tai-chi doit être considéré comme une discipline holistique.

Les principes du Tai Chi

Le Tai Chi est régi par une véritable philosophie, puisqu’il repose sur les principes de base de la longévité et de la santé. En particulier, la longévité est considérée comme une valeur universelle qui s’applique à tous, et pas seulement aux personnes âgées. L’objectif de vivre en bonne santé et longtemps doit être poursuivi par tous, même les jeunes enfants. Pour atteindre ces résultats, selon les anciens Chinois qui préconisaient cette discipline, il est important que les enfants soient éduqués dès leur plus jeune âge à cette pratique et à d’autres pratiques bénéfiques.

Les bienfaits du Tai Chi

Vous pouvez pratiquer le Tai-Chi à tout âge, il n’y a pas de contre-indications, tant que vous êtes dans un état de santé généralement bon. La pratique du Tai Chi peut être intégrée à d’autres techniques de la médecine traditionnelle chinoise pour le traitement de certaines maladies. Pour obtenir les bienfaits du Tai Chi, il faut cependant avoir de la discipline, de la patience et de la persévérance : ce sont les qualités que les enseignants enseignent à leurs élèves. Pour préserver le bien-être psychophysique, il peut être utile, par exemple, de combiner la pratique constante et régulière du Tai-Chi avec d’autres techniques telles que le massage et l’acupuncture, qui sont également capables de débloquer les blocages énergétiques qui sont la cause de problèmes tant physiques que psychologiques. Pour ceux qui se trouvent dans une période difficile, la pratique du Tai Chi peut les aider à s’ouvrir aux autres et au monde qui les entoure. Les exercices de Tai-Chi renforcent le cerveau et éclairent l’esprit, souvent obscurci par trop de pensées inutiles et négatives. Les principaux avantages de cette pratique concernent les systèmes nerveux et cardiovasculaire pour la prévention des maladies cardiaques et cardiovasculaires.

Où pratiquer le Tai Chi ?

Dans certaines villes, il est courant de rencontrer des groupes de personnes pratiquant le Tai Chi dans des parcs ou d’autres lieux en plein air. Il est certainement recommandé de s’entraîner en plein air, bien que pendant l’hiver il soit inévitable de continuer à s’entraîner dans la salle de gym ou dans des centres spécifiques. En Chine, cette discipline est très répandue, tant chez les jeunes que chez les personnes âgées. En Italie, il existe plusieurs écoles et centres de recherche, dans le Nord et le Sud de l’Italie, vers lesquels on peut se tourner pour suivre un cours dirigé par un maître expert dans la discipline. Si vous êtes novice, il est préférable de faire appel à un centre qui a fait ses preuves et qui est fiable. Un bon manuel illustré peut également être un bon moyen de commencer à s’entraîner, en suivant les exercices même sans la guidance d’un maître.

Renforcer ses muscles et ses os grâce au Tai Chi

Le tai-chi peut aider les personnes qui ont abandonné l’exercice à reprendre une activité physique. Il permet de renforcer le corps et le mental en douceur, sans abîmer les articulations ni couper le souffle. Quatre essais cliniques ont montré que cet art martial chinois a des effets positifs sur la santé osseuse. En regardant un groupe de personnes pratiquer du tai-chi, il peut être difficile d’imaginer que ces mouvements lents, doux et chorégraphiés puissent nous rendre plus forts, mentalement et physiquement. Pourtant, si vous n’êtes pas prêt ou si pas en mesure d’aborder l’entraînement musculaire avec des poids, des bandes de résistance ou des machines, le tai-chi est peut-être l’activité qui vous aidera. Cette discipline peut augmenter votre endurance et diminuer le risque de blessure qui accompagne les muscles et les os faibles. Cette activité à faible impact convient aux personnes de tous âges et de la plupart des états de santé, y compris celles qui sont sédentaires depuis longtemps, sur un fauteuil roulant, ou qui détestent l’exercice. Il s’agit d’une activité douce et relaxante qui consiste à respirer profondément, mais qui ne fait pas transpirer et ne vous coupe pas le souffle. Elle n’exerce pas de stress sur les articulations et sur les muscles, et n’est donc pas susceptible de causer des douleurs ou des blessures. Une fois la technique apprise avec l’aide d’un instructeur qualifié, c’est une activité peu coûteuse qui peut être pratiquée n’importe où, n’importe quand, qui donne des résultats positifs très rapidement.

Le Tai Chi contribue à maintenir une bonne santé mentale et physique

Les études scientifiques menées à ce sujet, et citées par le New York Times, rapportent de nombreux bénéfices au niveau du maintien d’une bonne santé, un meilleur équilibre, et la prévention des chutes. Ce dernier aspect est fondamental pour les personnes âgées, particulièrement à risque. Une séance de tai-chi d’une heure, une à trois fois par semaine, diminue de 43% les risques de chute et de blessure au bout de 12 à 26 semaines de pratique. En effet, le tai-chi combine les avantages de différents exercices comme le yoga, la musculation ou les étirements. Il renforce le bas du corps, améliore la posture, favorise la souplesse, augmente la conscience de la position du corps dans l’espace et améliore la capacité à surmonter les obstacles en marchant. Quatre essais cliniques ont montré que le tai-chi a des effets positifs sur la santé osseuse. Enfin, les mouvements impliqués dans le tai-chi minimisent le stress sur d’éventuelles zones douloureuses et, en améliorant la circulation, favorisent le soulagement et la guérison. Petit bonus : il a été démontré que le tai-chi aide à lutter contre la dépression, l’anxiété et le stress.