Paris ne se rassure pas

En déplacement à Castres, le Stade Français voulait se rassurer. C’est raté. Malgré la victoire obtenue sur la pelouse de Pierre-Antoine (16-21), les hommes du président Guazzini n’ont pas réussi à proposer du jeu, un mal qui devient inquiétant avant les demi-finales. Deux essais de Mirco Bergamasco (62e) et Mathieu Bastareaud (76e) en seconde période ont scellé la destinée de la rencontre. Suffisant pour venir à bout d’une valeureuse équipe castraise. Pas sûr que ce type de production soit suffisante face à l’un des cadors du championnat.

Christophe Dominici répétait ces derniers temps, avoir confiance dans son groupe, attendant le retour des terrains secs pour voir ses joueurs proposer -enfin- du jeu. Malgré le retour d’Hernandez, il faudra repasser pour voir Paris déployer un jeu flamboyant. De son côté, Castres s’est accroché au point de bonus. Toujours important dans l’optique du maintien.

Les points
Castres: 1 essai Bouquié (19), 1 transformation Teulet, 3 pénalités Teulet (5, 30, 71)
Stade Français: 2 essais Mi. Bergamasco (63) Bastareaud (77), 1 transformation Hernandez (77), 3 pénalités Beauxis (12, 26, 39)

Exclusions temporaires
Castres: Tekori (48, bagarre)
Stade Français: Mi. Bergamasco (48, bagarre)

Les équipes

Castres: McIntyre – Bouquié, Kefu, Mazars, Bonnefond (Carballo, 71) – (o) Teulet (cap), (m) Tillous-Borde (Senio, 34) – Masoe, Bias (Koulemine, 71), Malonga (Nell, 66) – Tekori, Capo Ortega – Ducalcon (Saayman, 69), Terrain (Bonello, 71), Hoeft (Forestier, 64)

Stade Français – Boussès (Hernandez, 51)- Arias (Camara, 69), Bastareaud, Messina, Mi. Bergamasco – (o) Beauxis, (m) Albouy (Oelschig, 65) – Leguizamon (Rabadan, 60), Mau. Bergamasco, Taylor (Parisse, 46) – Marchois, Papé – Attoub (Correia, 63), Blin (cap) (Szarzewski, 52), Marconnet