Paganelli : «Une pièce sur Lille»

Laurent Paganelli, l’homme de terrain de Canal+ juge les six prétendants au titre pour Aujourd’hui Sport.

L1 – Bordeaux – Triaud aime Gameiro
L1 : Hazard ne quittera pas Lille
L1 – ASSE : Payet sur le billard
OL : Govou a repris la course
Benzema et Lloris, la jeunesse ouvrière
Lyon : «Si l’OL joue haut…»
«Il y a une usure probable, une concurrence inhabituelle, des difficultés à domicile et un calendrier compliqué. Il va falloir aller le chercher ce titre. Ça passe par plus de jeu. Lyon n’a pas un problème d’attaquants. La clé, c’est le positionnement général. Si les Lyonnais jouent haut, tout le monde chez eux peut marquer.
Mais on ne le sait plus car, à force de jouer bas, c’est un peu Benzema ou rien. Mais en étant dans le camp adverse, l’OL aurait un arsenal sans beaucoup d’équivalents en L1.»

Marseille : «Ben Arfa, la clé»
«Gerets a été très bon. Avant, l’OM pouvait marquer et encaisser des buts à tout moment. Désormais, il veille à ne pas prendre de buts tout en gardant des possibilités devant. Il a affirmé son pouvoir de décision. C’est fort, surtout à Marseille.Ben Arfa est la clé du sprint final. Gerets l’a fait grandir en tant qu’homme. A Paris, il n’est pas entré en jeu et a gardé une excellente attitude. Mais attention à l’enchaînement des matches de Coupe d’Europe ! Et leur calendrier est chaud. Au Vélodrome, il n’y aura que du lourd au programme.»

Bordeaux : «Gourcuff n’est pas cramé»
«Et si c’était son année ? Plus que Lyon et Marseille, Bordeaux évolue avec sérénité, le contexte y est moins bouillant. Le gros avantage des Girondins est qu’ils ont traversé une période de moins bien tout en parvenant à rester au contact. Ça peut les booster, il n’y a plus qu’à se lâcher maintenant. Et là, je pense qu’ils seront très durs à stopper. Gourcuff ? Je ne suis pas d’accord avec ceux qui l’ont dit cramé.
C’est tout Bordeaux qui s’est montré moins mobile. Or, quand il y a moins de mouvement autour de lui, Gourcuff a plus de mal à trouver des appuis. Mais il semble que l’animation collective soit de retour. Alors…»

Toulouse : «Le meilleur bloc de la L1»
«Je suis très impressionné. Le TFC me fait penser à Liverpool. L’équipe est bien regroupée et défend fort. C’est le meilleur bloc de L1. Et, à la récupération, les Toulousains se libèrent très vite vers l’avant. Face à Bordeaux (3-0) ou Paris (4-1), j’ai vu un rouleau compresseur. En plus, il y a du talent, des super joueurs que je ne connaissais pas. Donc, ça me fait rire quand j’entends dire que c’est ennuyeux, que c’est surtout une équipe athlétique. On sent une équipe bon esprit, ça joue pour les autres, ça va au charbon sans rechigner. Autre avantage, personne ne les attend. En revanche, l’inexpérience de ce genre de sprint peut leur coûter cher.»

Paris : «Le PSG ne s’affole jamais»
«Ce qui m’épate chez les Parisiens, c’est leur capacité à ne pas s’affoler. Ils se prennent une claque à Bordeaux (0-4, le 11janvier) et il n’y a pas d’incident, pas de remise en cause négative. Le jeu du PSG est bien défini, l’ossature aussi. La clé est la très bonne intégration des nouveaux. Makelele, Giuly, Hoarau, Sessegnon ont vraiment mis leur patte. Paris tire aussi pleinement bénéfice de l’effet ?bonus? : ils ont tellement galéré l’an passé que cette saison, c’est tout bénef. Alors on parle de contre-performances face à Marseille (1-3) et à Toulouse (1-4). Mais, l’OM est quasi invincible en déplacement et le TFC imbattable chez lui. Ça n’avait donc rien d’illogique non plus. C’est ce que doivent se dire les Parisiens.»
Lille : «Les plus fortes individualités»
«Je pense que les six premiers ont autant de chances les uns que les autres. Mais mon petit doigt me dit de mettre une grosse pièce sur Lille. C’est l’équipe qui a les individualités les plus fortes. Avec du caractère en plus ! On compare souvent le Losc à Toulouse. Mais il y a deux différences. Primo : il y a moins de sécurité collective à Lille, mais plus de talent. Secundo : les Lillois ont plus de vécu. C’est le bon équilibre entre la jeunesse d’un Hazard ou d’un Rami et l’expérience des baroudeurs comme Mavuba, Bastos ou Balmont. Ce mélange est souvent la combinaison parfaite. Celle qui peut mener très loin.»

Dave Appadoo
dappadoo@asport.fr