ESP – 15e jr : Le Barça enlève le clasico

Douze. C’est le nombre de points que le FC Barcelone possède désormais sur le Real Madrid à l’issue du clasico de dimanche soir remporté par les joueurs de « Pep » Guardiola (2-0). Mais que ce fut dur pour les Catalans.

Face à un Real Madrid visiblement revigoré par l’arrivée sur le banc de Juande Ramos, les Barcelonais ont dû attendre les dix dernières minutes pour faire la différence, d’abord par Samuel Eto’o (83e) puis par Lionel Messi, bien servi par Thierry Henry, sur un ultime contre (90e+1) alors que les Madrilènes s’étaient découverts pour aller d’essayer d’égaliser. L’Argentin conclut sa conduite de balle par une merveille de balle piquée qui alla mourir dans les filets malgré le retour désespéré de Fabio Cannavaro, qui prit le poteau de plein fouet…

Le tournant du match est donc intervenu à sept minutes de la fin du temps réglementaire. Sur un corner venu de la droite parfaitement distillé par Xavi, Carles Puyol sauta plus haut que tout le monde pour remettre le ballon devant le but d’Iker Casillas. Comme souvent, le meilleur buteur de la Liga (photo Reuters)traînait dans les parages et parvint, d’un habile réflexe, à détourner le cuir dans le but de l’intérieur de la cuisse. Moins d’un quart d’heure auparavant, Eto’o avait vu son penalty, consécutif à une obstruction de Michel Salgado sur Sergi Busquets,brillammentdétourné par « San Iker ». Si les Blaugrana ont le plus souvent dominé les débats, les double champions d’Espagne en titre ont fait mieux que résister et auraient même pu ouvrir le score à la 26e minute par Roysten Drenthe, mal inspiré lors de son face-àface avec Victor Valdès.

Plus tôt dans la soirée, Valence s’était emparé dela 2e place duclassement grâce à sadifficile victoire (2-1)à domcileface à l’Espanyol Barcelone. les Valencians se sont relevés de la gifle reçue au Camp Nou lors de la 14e journée (4-0 pour le FC Barcelone) grâce à des buts de Raul Albiol (58e) et Vicente (81e). Outre la victoire, la bonne nouvelle est venue de l’entrée en jeu de David Silva (60e), absent depuis trois mois en raison d’une blessure à la cheville gauche. Dauphin du Barça avant cette journée, Villareal joue dimanche sur la pelouse du FC Séville.