C3 – Kiev ramène un nul de Paris

Le Dynamo Kiev a tenu en échec le PSG (0-0) jeudi au Parc des Princes dans le cadre des quarts de finale aller de la Coupe de l’UEFA. Les Parisiens devront impérativement marquer en Ukraine dans une semaine pour espérer se qualifier. (photo AFP)

Quarts de finale aller de la Coupe de l’UEFA
PSG – Dynamo Kiev : 0-0

PSG
Landreau – Cearà, Z. Camara (cap), Sa.Traoré, Makonda – Sessegnon (Pancrate, 88e), Chantôme, J.Clément, Rothen – Luyindula (Kezman, 61e), Hoarau (J-E.Maurice, 76e)
Entraîneur : Paul Le Guen

Dynamo Kiev
Bogush – Beto, Yussuf, Sablic, Kaddouri (cap) – Eremenko, Vukojevic, Aliev (Cernat, 73e), Ninkovic – Corrêa (Gusev, 84e), Milevsky
Entraîneur : Yuri Semin

Film du match

23e minute
Après un début de match dominé par les Ukrainiens dans la possession de balle, Sessegnon s’infiltre dans la surface depuis le côté gauche et place un tir dans un angle fermé. Le ballon termine dans le petit filet.

25e minute
Luyindula côté gauche trouve Hoarau dans l’axe à l’entrée de la surface. L’attaquant parisien sert en retrait Sessegnon dont la frappe file juste au-dessus du but de Bogush.

30e minute
Festival de Sessegnon sur le côté gauche qui amène à lui tout seul le ballon dans la surface et qui centre en retrait. Chantôme est trouvé au point de penalty et voit sa frappe renvoyée d’un pied par Bogush.

33e minute
Jérôme Rothen est lancé vers le coin droit de la surface et décoche une frappe du droit qui oblige Bogush a une belle parade. Dans la foulée, les Parisiens obtiennent un coup franc indirect dans la surface, le long de la ligne de corner. Une opportunité qui ne donnera rien.

53e minute
Frappe lointaine de Vukojevic qui prend le chemin du cadre et qui oblige Landreau à boxer le ballon des deux poings.

58e minute
Echappée plein axe de Sessegnon qui embarque le ballon sur 40 mètres et qui crochète une fois de trop dans la surface avant de pouvoir frapper.

Les réactions

Paul Le Guen (entraîneur du PSG)
« On a réussi à ne pas prendre de but, c’était un premier objectif. On a eu quelques situations pour prendre l’avantage, on a réussi à les décaler quelquefois mais c’était difficile parce que c’était une très bonne équipe en face. Je ressens un peu de frustration, on a fait le match pour gagner un ou deux zéro sans y parvenir. C’est un peu décevant, mais globalement satisfait de la combativité et de l’engagement des joueurs. (le match retour) Ce sera un match compliqué, ils vont peut-être récupérer Kravets qui est un joueur important pour eux. Il faudra qu’on soit plus opportuniste et réaliste, mais on conserve des chances, l’espoir est là, ce n’est pas un si mauvais résultat. Il faudra afficher la même qualité d’organisation, la même discipline tactique, on avait ces bases-là ce soir mais n’a pas su faire preuve de sang-froid. (le Dynamo) C’est une équipe qui a l’habitude d’avoir une forte possesion de balle parce qu’ils sont dominateurs dans leur championnat, ils ont une bonne technique. Avec Kravetz et Bangoura, ils peuvent avoir plus de profondeur et ça peut être gênant pour l’adversaire. Si ces deux joueurs jouent au retour, on va essayer de ne pas leur laisser d’espaces. (sur les coups de pied arrêtés) J’ai des regrets par rapport à ça, on en a obtenu des intéressants, on ne les a pas bien négociés, on n’a pas su être précis et tranquilles, et si j’ai un regret ce soir, en dehors de l’inefficacité, c’est sur ça, alors qu’on est plutôt efficace sur ces phases de jeu depuis le début de saison. (sur Sessegnon) Il a fait des choses très intéressantes. Si j’avais un reproche à lui faire, ce serait sur les coups de pied arrêtés, il ne les a pas bien tirés, sans doute parce qu’il était fatigué. En deuxième mi-temps, il était moins lucide sur certains choix, mais pour le reste, il était bien, très dynamique, et j’aime beaucoup le voir comme ça ».

Peguy Luyindula (attaquant du PSG)
« Ce qui nous a manqué? De jouer plus vite qu’eux, parce qu’ils se replaçaient vite. On essaie de ne pas avoir de regrets. Déjà, on est contents de ne pas avoir pris de but. Si on marque là-bas, tous les problèmes seront pour eux ».

Yuri Semin (entraîneur du Dynamo Kiev)
« J’estime cette rencontre plutôt positive, étant donné l’état de notre équipe et de certains de nos joueurs, on a réussi quand même à livrer un bon match. Je ne pense pas que le match retour sera facile. Le point faible de ce match, c’est que normalement nous sommes forts en attaque, et ce n’était pas vraiment le cas aujourd’hui ».

Badr El Kaddouri (défenseur et capitaine du Dynamo Kiev)
« Il faut toujours jouer à l’extérieur sans encaisser de but, c’est ce qu’on a fait. On a fait le travail au niveau défensif, on essaiera de marquer au retour. Les matches de qualification se jouent sur deux matches. Le PSG est une bonne équipe, même si elle n’est pas stable, et qu’elle a perdu contre les grandes équipes dans le championnat de France. On a laissé jouer cette équipe, surtout en deuxième mi-temps où elle a eu des occasions. On s’est adapté défensivement, il nous reste le match retour pour accomplir notre mission ».

(AFP)