C1 – Wenger : «Impressionné par notre jeu»

Retrouvez les réactions des différents protagonistes des deux derniers quarts de finale de la Ligue des champions, opposant Arsenal et Villarreal, et Porto à Manchester United. (Photo Reuters)

PORTO – MANCHESTER UNITED 0-1

Alex Ferguson (entraîneur de Manchester qui fêtait son 150e match de C1, au micro de Sky Sports):«Quand vous jouez votre 150e match, peu importe l’adversaire. 150 matches, ça fait longtemps. J’ai trouvé que nous avons bien défendu, nous avons restauré la stabilité derrière avec Vidic et Ferdinand, deux joueurs qui forment une paire solide et ont une très bonne entente. Je n’ai pas trouvé Porto très dangereux à vrai dire, ils ont eu quelques demi-occasions mais rien de plus. (A propos du but de Cristiano Ronaldo) C’était incroyable, une frappe magnifique. C’était le défi: gagner. Le retour de (Rio) Ferdinand nous a donné une assise et je ne pense pas qu’ils (les Portugais) auraient pu marquer ce soir. Les quatre jours de repos que nous avons eus avant ce match ont fait la différence (MU avait eu deux jours de repos avant le match aller), aujourd’hui nous étions frais. On a besoin de joueurs de cette trempe: l’expérience de Giggs est importante, Rooney donne de l’énergie à toute l’équipe, le milieu a beaucoup travaillé et nous a donné une base… Et Cristiano Ronaldo a marqué un but sensationnel, mais il représente toujours une menace. Toutes ces demi-finales britanniques ont un parfum particulier (ManU va rencontrer Arsenal), mais deux bonnes équipes devraient offrir du beau football.»
Cristiano Ronaldo (attaquant de Manchester, à propos de son but, au micro de Sky Sports): «C’est peut-être une de mes plus belles frappes. Anderson m’a passé le ballon, et aussitôt que je me suis retourné j’ai su que j’allais tenter une frappe. C’était intentionnel».

José Gomes (entraîneur-adjoint de Porto): «Nous nous sentons mal, vous pouvez le comprendre, ce n’est pas un résultat très juste. Nous nous sommes battus, nous pouvons être fiers, nous avons bien travaillé, mais n’oublions pas qui est Manchester, la meilleure équipe du monde, qui a marqué un but par le meilleur joueur du monde, Cristiano Ronaldo. Nous avons dû changer après le but, nous devions occuper tout le terrain. N’oublions pas que c’est rare de voir une équipe gêner Manchester comme nous à l’aller ou aujourd’hui en deuxième période.»

ARSENAL – VILLARREAL 3-0

Manuel Pellegrini (entraîneur de Villarreal): «Ils ont été plus forts que nous ce soir. A 2-0 nous avions encore une chance, mais ils ont marqué sur leur unique opportunité. Le deuxième but a été très difficile à remonter. Bien sûr, je suis déçu. Nous voulions aller en demi-finale, mais ils étaient vraiment plus forts que nous ce soir. Je n’ai pas d’avis sur le pénalty sifflé, j’étais trop loin de l’action. Quand vous êtes en demi-finale de Ligue des champions, tout peut se passer. C’est difficile de prédire un vainqueur.»

Arsène Wenger (entraîneur d’Arsenal): «Nous avions annoncé avant le match que nous allions jouer pour le gagner. Nous l’avons fait de façon convaincante. Nous leur avons créé beaucoup de problèmes. J’étais impressionné par notre jeu, notre vitesse et notre niveau technique. Nous gagnons en confiance, étant donné les progrès que nous accumulons match après match en championnat. Face à United, ce sera un match très excitant, ce sera très intéressant. Ce soir je veux apprécier la qualification. Avec MU, nous avons le même programme en cette fin de saison. Je crois que la forme du moment et la préparation physique feront la différence. Manchester United est une équipe qui attaque, nous aussi. Mais cela peut faire aussi 0-0, on ne sait jamais à l’avance.»

Robert Pires (milieu de terrain de Villarreal, ovationné par le public de l’Emirates Stadium, au micro de Canal+) «Sur un plan personnel, ça fait du bien, c’est impressionnant. Honnêtement je ne m’y attendais pas, même si je sais que ce public n’oublie jamais ses anciens joueurs, ça fait chaud au coeur. Et j’ai découvert un très beau stade que je ne connaissais pas. Malgré la défaite, ça restera un beau souvenir, et nous avons montré que nous avons un beau potentiel, ça restera une belle émotion. On a joué crispé, on ne s’est pas libéré. Le deuxième but nous a coupé dans notre élan. Je pense qu’Arsenal peut aller loin, c’est un belle équipe qui a du potentiel: vitesse, fraîcheur, jeunesse. Tout ce que je leur souhaite, ainsi qu’à Arsène Wenger, c’est d’aller en finale et de la gagner. Aujourd’hui encore je reste un fan de cette équipe, qui joue un foot qui me plaît».

Francesc Fabregas (milieu et capitaine d’Arsenal, sur Canal+ Espagne): «Nous sommes très contents. C’est une saison longue, avec plusieurs creux. Cela fait déjà plusieurs années que le football anglais se démarque en Europe. Mais il y a aussi de très bonnes équipes espagnoles et italiennes. Nous savions qu’ils (Villarreal, ndlr) n’étaient pas trop habitués à ce rythme (du football anglais), d’un camp à l’autre. Cela va être un chemin compliqué jusqu’à la finale mais pourquoi pas rêver? Ça ne coûte rien».

Joan Capdevila (défenseur de Villarreal): «Ça n’a pas été un bon jour pour nous. Mais au moins nous sommes allés jusqu’en quarts de finale. Arsenal a été supérieur, c’est une grande équipe, ils l’ont montré aujourd’hui». (AFP)