C1 – Lyon : Puel : «le match le plus accompli»

Affable et souriant, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Claude Puel, ne boudait pas son plaisir à l’issue de la victoire de son équipe à Florence mardi soir (2-1, photo Reuters), évoquant même «le match le plus accompli depuis le début de la saison». De son côté, le coach de la Fiorentina, Cesare Prandelli, a logiquement regretté les deux buts encaissés très tôt par ses joueurs. Les réactions.

Claude Puel : «Nous sommes satisfaits d’être qualifiés (pour les huitièmes de finale). C’est déjà très important. Nous avons livré un très bon match dans une rencontre vivante, avec des occasions de part et d’autre. Ce n’était pas dû à des faiblesses, mais à beaucoup de qualité dans le jeu. C’est vraiment parfait d’avoir gagné à l’extérieur avec la manière et dans tous les domaines contre une grande équipe. C’est, je pense, le match le plus accompli de notre part depuis le début de saison, notamment à l’extérieur. Nous avons été très performants et l’adversaire de qualité. La première place (disputée au Bayern Munich le 10 décembre prochain et qui permet de recevoir lors du match retour en 8es) n’est pas anecdotique. Nous serons privés de Cris et Juninho, qui ont été avertis. Cela fait partie du métier !bCe sera au groupe de répondre présent. Il faudra être capable d’enchaîner deux matches à Nantes et ensuite contre le Bayern, qui aura deux jours de plus de récupération, mais nous serons là quand même pour jouer la tête du groupe car c’est important pour la suite.»

Prandelli : «un match à handicap»

Cesare Prandelli : «C’était un match à handicap car nous avons été menés rapidement 2-0 (27e). Nous ne pouvions pas savoir ce qui se passerait ensuite. Il y a eu après 70 minutes de qualité, mais nous sommes tombés sur une grosse équipe avec des joueurs expérimentés. Nous avons vécu une bonne première expérience en Ligue des champions et je suis satisfait des performances de mon équipe dans cette compétition. La Ligue des champions n’est pas facile, mais c’est aussi une question d’expérience et de vécu et sur certaines phases de jeu, certaines équipes savent très bien s’y prendre en termes de lucidité notamment. Nous avons été généreux dans l’effort. Nous avons une équipe en devenir, mais en Ligue des champions, nous affrontons des adversaires rodés. Ceci dit, nous n’avons pas à rougir.» (AFP)