C1 – Lyon : pas de blague !

Bien placé pour se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Lyon ne doit pas manquer son rendez-vous face au Steaua Bucarest mercredi au stade de Gerland. Claude Puel a longtemps tatonné, mais semble aujourd’hui avoir pris la mesure de son effectif, surtout défensivement.

Avec un Cris retrouvé et un Jean-Alain Boumsong solide, l’OL n’a plus encaissé le moindre but depuis trois matches. Et se trouve inspiré offensivement, en témoignent les coups de génie de Karim Benzema à Sochaux et face au Mans la semaine dernière. L’ensemble reste sur une série de 5 victoires. La donne veut que l’OL s’impose aisément d’autant plus que son adversaire est incapable de gagner depuis sept matches, Championnat de Roumanie et C1 confondus. Le septuple champion de France devra néanmoins rester prudent puisque le Steaua avait trouvé la faille dans l’arrière garde lyonnaise.

Gare aux coups de pied arrêtés

Hugo Lloris pense qu’il faut se méfier des phases arrêtées, sur lesquelles il avait été battu à trois reprises à l’aller. «Il faut craindre cette équipe en général. Il faut se méfier notamment sur les phases arrêtés, qui nous ont fait très mal à l’aller. Je pense notamment à (Dorin) Goian.» Pour le portier niçois, l’OL doit obligatoirement s’imposer : «Les trois points seront primordiaux pour la suite de la compétition, et ce pour les deux équipes (…) L’OL doit se qualifier. Il ne faut pas se reposer sur le match aller.»Claude Puel estime, de son côté, que ce rendez-vous n’est pas déterminant : « Les précédents l’étaient déjà et il faut avoir à l’esprit que tout peut se jouer lors de la dernière journée. »

Gare au réveil du Steaua !

De son côté le Steaua a tout changé depuis sa défaite au match aller. Marius Lacatus a cédé sa place à Dorinel Munteanu. Le nouvel entraîneur s’est servi de la défaite encourageante à l’aller pour motiver ses troupes : «J’ai utilisé cette rencontre dans la préparation de mon équipe, en insistant sur les moments importants au cours desquels le Steaua a été fort. Nous avons mené deux fois à la marque, 2-0, puis 3-2. Nous avons tout fait pour bien nous préparer en vue du match de mercredi et nous espérons rééditer les moments forts que nous avons eus à l’aller (…) nous allons tenter de réaliser une performance similaire pour obtenir le meilleur résultat et forcer la chance.» Deuxième de son groupe, l’OL doit s’imposer avant d’aller défier la Fiorentina et recevoir le Bayern de Franck Ribéry. Son avenir européen en dépend.