C1 : L’OL y est presque

L’Olympique lyonnais a quasiment assuré sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, après sa timide victoire face au Steaua Bucarest (2-0). Que serait l’OL sans Juninho ? La question mérite d’être posée tant la forme du Brésilien influence les résultats de son club.

Mercredi soir et ce n’est pas la première fois, les Rhodaniens s’en sont remis à leur capitaine pour débloquer une situation bien mal engagée. Alors que Kader Keita et Ederson, positionnés sur les ailes, ont tatonné, bien pris par les latéraux roumains, que Karim Benzema n’a pas reçu beaucoup de bons ballons, Juninho a pris les choses en main.

Encore Juninho

Alors que la pause se rapproche, l’ancien «meilleur tireur de coups francs du monde» a lui-même provoqué la faute, pas évidente après visualisation des images, et transformé le coup de pied arrêté avec la maestria qui le caractérise bien mais également avec l’aide du portier du Steaua, coupable d’une faute de main. La seconde période débute sur le même rythme que la première. Les deux équipes se rendent coup pour coup sans réellement dominer. Et ce n’est qu’après l’entrée conjuguée de César Delgado et Kim Kallström (70e) que les locaux vont prendre un net avantage, récompensé par le premier but européen d’Anthony Reveillère en toute fin de match (89e). L’OL prend la tête du groupe F à la faveur du résultat nul entre la Fiorentina et le Bayern (1-1), Tim Borowski répondant à Adrian Mutu. La route des huitièmes de finale est désormais grande ouverte pour les hommes de Claude Puel.

Le show Del Piero

Dans les autres rencontres de la soirée, les supporters du Celtic Park ont failli assister à la surprise de l’année. Champion d’Europe en titre, Manchester United a été mené toute la partie et ne doit son salut qu’à la patte de son vétéran Ryan Giggs (1-1). Dans l’autre rencontre de la poule E, Villarreal a longtemps cru rapporter en Espagne les trois points de la victoire, mais les Danois d’Aalborg ont fait preuve de volonté pour arracher le point du match nul (2-2). Dans le choc aux 11 Ligue des Champions, la Juventus Turin a confirmé son regain de forme et s’impose (2-0) sur la pelouse du Real Madrid. Comme à l’aller, Alessandro Del Piero, auteur d’un doublé, est le grand héros du match. Le club italien assure sa qualification pour les huitièmes de finale. Le Zenith Saint Petersbourg signe la première victoire de son histoire en Ligue des Champions, sur la pelouse de Bate Borisov (2-0), malgré l’expulsion de Sébastien Puygrenier à 20 minutes de la fin. Dans le groupe G, Fenerbahçe décroche un match nul mérité (0-0) face à une équipe d’Arsenal, en manque d’imagination. Les hommes d’Arsène Wenger, qui profitent de la victoire de Porto à Kiev (2-1), conservent néanmoins la tête du groupe G.