C1 – Ferguson : «Difficile à Porto»

Retrouvez les réactions des principaux protagonistes des deux premiers quarts de finale aller de la Ligue des champions. Porto a décroché un excellent nul à Manchester United (2-2) tandis qu’Arsenal, rapidement privé de Gallas et Almunia, a décroché un bon nul (1-1) à Villarreal. (Photo Reuters – AFP)

VILLARREAL – ARSENAL 1-1

Manuel Pellegrini (entraîneur de Villarreal): «Je trouve que dans l’ensemble nous avons montré plus de choses qu’Arsenal. Ils ont eu 20 bonnes minutes en seconde période mais en première période et dans la dernière ligne droite, nous avons été supérieurs. Théoriquement ils ont un avantage mais pour moi c’est du 50-50».

Arsène Wenger (entraîneur d’Arsenal): «C’est possible que nous ayons eu du mal à entrer dans le match mais il ne faut pas oublier qu’en face il y a un adversaire sérieux, de qualité et qui dans son stade s’est montré très fort».

Robert Pires (milieu de terrain de Villarreal, au micro de Canal+): «Dès qu’Arsenal a égalisé, on a sombré, et on a vu la différence entre le foot espagnol et le foot anglais. On a démarré très fort, on a été très bon, c’était les consignes de Pellegrini (l’entraîneur), ensuite, on a reculé alors qu’on aurait dû rester plus haut et ne pas les laisser respirer. On a fait quand même une belle prestation, on a dominé notre sujet. Ce sera compliqué au retour à l’Emirates, mais dans le vestiaire, personne n’est abattu. On a une carte à jouer, on l’a fait en allant s’imposer au Panathinaïkos (en 8e de finale). Les retrouvailles avec le public des Gunners seront particulières pour moi, ce sera un rendez-vous chargé d’émotion et de nostalgie, mais après il y aura 90 minutes à jouer».

Emmanuel Adebayor (attaquant et buteur d’Arsenal): «Je suis vraiment content de la manière dont je joue. J’avoue ne pas vraiment savoir comment j’ai marqué, mais le plus important, c’est que le ballon soit allé au fond. Je crois qu’on s’en est bien tiré. C’était difficile parce qu’on a affronté une équipe qui pratique un football de qualité. Mais nous avons pris du plaisir. Le retour restera difficile. On fera tout pour passer.»

Marcos Senna (milieu et capitaine de Villarreal, au micro de la chaîne espagnole Antena 3): «Nous avons baissé un peu de rythme en seconde période mais le résultat reste ouvert. Ils ont un avantage, ils ont marqué à l’extérieur. Ils nous est arrivé la même chose contre le Panathinaïkos (1-1 à domicile en 8e de finale, victoire 2-1 au retour, ndlr). Il est possible de gagner là-bas».


MANCHESTER UNITED – PORTO 2-2

Alex Ferguson (entraîneur de Manchester United): «Le résultat est logique. En première mi-temps, ils étaient meilleurs, mais en seconde nous nous sommes améliorés et nous avons eu une plus grande possession. Mais ce deuxième but qu’ils nous mettent… On doit mieux défendre que ça. C’est vraiment un sale but. On a eu deux jours difficiles (ndlr: après le match de championnat d’Angleterre contre Aston Villa), mais mes joueurs ont manqué de concentration. Quand on mène 2 à 1 avec quatre ou cinq minutes à jouer, il faut tirer le rideau. Cela sera difficile maintenant à Porto. Il n’y a aucun doute là-dessus (…) Aucune équipe britannique n’a gagné à Porto. C’est dire l’ampleur de la tâche. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. Pour être honnête, jouer dimanche n’était pas la meilleure préparation pour un match européen. C’est beaucoup demander. Je crois que si Jonny Evans s’est blessé, c’est à cause de ça. Je n’ai pas été surpris du tout par Porto. Je sais qu’ils sont bons à l’extérieur. Je les avais vus sur le terrain contre l’Atletico (en huitièmes de finale).» 

Jesualdo Ferreira (entraîneur du FC Porto): 
«Je félicite mes joueurs. Ils méritent le résultat. Nous n’avons jamais oublié que nous affrontions les champions du monde et d’Europe. Mais on a essayé de leur poser problème. C’est le minimum qu’on pouvait faire. C’est un bon résultat, mais rien n’est fait. Mais cela nous donne une chance chez nous. Je suis notamment content car des joueurs comme Cissokho sont très jeunes. Ils ont montré beaucoup de maturité et de concentration. On va essayer de continuer.»

Patrice Evra (défenseur de Manchester United, au micro de Canal+): «On aurait pu gagner mais on prend ce but dans les dernières secondes et ça nous oblige à créer l’exploit en allant gagner là-bas. On n’aime pas se trouver d’excuse, mais quand on joue dimanche, qu’on arrache la victoire à la dernière seconde et qu’après on enchaîne mardi, ça ne fait qu’un jour de repos, ce n’est pas évident, mais on ne va se trouver ça comme excuse. Il faut qu’on passe, qu’on gagne à Porto. On prend encore deux buts, on prend beaucouop de buts en ce moment. Mais on est conscient qu’on a les capacités d’aller gagner là-bas, même si ce ne sera pas facile, parce qu’on va tomber sur onze guerriers comme on l’a vu ce soir».