C1 – Beckenbauer : «Le pire football dans l’histoire du Bayern»

Retrouvez les réactions des principaux protagonistes des deux derniers quarts de finale de la Ligue des champions qui ont vu le FC Barcelone donner la leçon au Bayern de Franck Ribéry (4-0). Alors que dans le même temps, Chelsea a créé la sensation à Liverpool (3-1). (Massimo Oddo, photo Reuters)

FC BARCELONE – BAYERN MUNICH : 4-0

Josep Guardiola (entraîneur du FC Barcelone): «Battre le Bayern Munich 4 à 0 en quarts de finale de la Ligue des champions est un très bon résultat. Tout a eu une influence: les défenseurs centraux sont bien sortis, nous avons fait circuler le ballon très rapidement. La bonne nouvelle, c’est que le Bayern s’est très peu approché de notre but. Mais nous n’oublierons pas le match retour. (Sur son exclusion:) Je n’ai pas pu me contrôler, je suis comme ça. Pour moi le penalty (sur Messi) était évident. Ce qui m’énerve le plus, c’est le carton jaune montré à Messi».

Jürgen Klinsmann (entraîneur du Bayern Munich, au micro de la chaîne de télévision allemande sat.1): «En première période, on a subi une vrai déroute, le Barça nous a montré dans tous les domaines nos limites. Nous ne sommes pas parvenus à répondre à nos nombreuses absences (Lahm et Lucio blessés, van Buyten pour raisons familiales, NDLR). Quand rien ne vous réussit contre une telle équipe, on arrive à un tel résultat après 45 minutes (4-0, NDLR) alors que nous étions conscients avant la rencontre qu’il faudrait tenir lors de cette première période. Cela fait mal, c’est clair.»

Karl-Heinz Rummenigge (président du Bayern Munich, au micro de la chaîne de télévision allemande sat.1): «Je ne vais tout de même pas après chaque match évoquer le cas de Jürgen Klinsmann. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut maintenant qu’on se concentre sur notre prochain match à Francfort samedi et qu’on réagisse après cette deuxième large défaite de suite (après une déroute 5-1 à Wolfsburg samedi). Nous n’avons plus aucun espoir en Ligue des champions, c’est clair, il faut maintenant qu’on se concentre sur le Championnat et qu’on atteigne au moins dans cette compétition notre objectif.»

Franz Beckenbauer (président du conseil de surveillance du Bayern Munich, au micro de la chaîne de télévision allemande Premiere): «Ce que j’ai vu en première période est sans doute le pire football jamais développé dans l’histoire du Bayern. C’était une démonstration, presque une humiliation. Le Barça nous a donné une leçon de football.»

Thierry Henry (attaquant du FC Barcelone): «On a fait ce qu’on voulait en première période. Nous savions que le Bayern pouvait nous faire les mêmes misères, du coup nous avons fait attention. C’est mieux de se rendre à Munich (la semaine prochaine pour le retour) sans avoir encaissé de but. C’est une juste récompense car nous avons beaucoup travaillé.»

LIVERPOOL – CHELSEA : 1-3

Rafael Benitez (entraîneur de Liverpool): «Cela va clairement être très difficile. Mais tout peut arriver. Il faudra bien jouer et marquer trois buts, faire un très bon match contre une très bonne équipe… Nous étions bien entrés dans le match, mais après notre but, notre jeu de passes s’est détraqué. On a rendu le ballon et leur transmission était bonne. Ils sont forts dans le jeu aérien et nous avons fait des efforts. On l’a payé. On a un match important samedi (en championnat contre Blackburn, ndlr). Le Championnat d’Angleterre est une autre compétition. Il faudra être prêt.»

Florent Malouda (ailier de Chelsea): «Il faudra garder en tête que Liverpool est une équipe qui ne s’avoue jamais vaincue. Ce qu’ils ont fait au Real Madrid (victoire 1-0, en 8es aller), ils peuvent nous le faire chez nous. L’an dernier, ils nous ont marqué deux buts à Stamford Bridge (en demi-finale retour de l’édition 2008, 3-2 score final pour Chelsea, ndlr). Cette saison ils sont venu marquer chez nous. Il faudra jouer avec le même état d’esprit qu’aujourd’hui. Ce but que nous avons encaissé en début de match ne changeait pas grand chose pour nous, cela ne nous a pas plus démoralisés que ça. Mais il fallait réagir. On s’est procuré des occasions et cela nous a apporté de la confiance. A titre personnel, cela faisait longtemps que je n’avais pas montré autant de choses à ce niveau. Physiquement je retrouve de bonnes sensations. C’est bien car Chelsea est un club où il y a de la concurrence».

Didier Drogba (attaquant de Chelsea): «Après leur but on a bien réagi comme cela avait été le cas face à la Juventus (en 8es retour à Turin, score final 2-2, ndlr). On a su trouver les ressources et apporter les corrections nécessaires. On marque sur deux coups de pieds arrêtés et ensuite on est intelligent dans le jeu. La force de cette équipe c’est son physique et ses individualités. Aujourdhui c’est Ivanovic qui a fait la différence. (à propos de son but) J’avais vendangé deux occasions très nettes et j’ai marqué sur celle qui était la plus difficile. Si on continue à jouer comme ça on peut aller loin, même si Barcelone (vainqueur 4-0 du Bayern Munich et probable prochain adversaire en demi-finales, nldr) fait peur à tout le monde».

Guus Hiddink (entraîneur de Chelsea): «L’idée c’était de ne pas se reposer uniquement sur le travail défensif pour neutraliser Torres et Gerrard, mais aussi de les faire transpirer en défense. En Ligue des Champions, c’est un coup incroyablement dur pour l’équipe qui reçoit (de concéder des buts, ndlr). On voulait marquer. Alors en mettre trois, c’est du luxe. Mais il faut rester très concentré. C’est la mi-temps. Si nous nous disons que nous pouvons nous reposer sur nos lauriers, qui sait ce qui peut se passer. Liverpool a montré par le passé qu’ils pouvaient réussir des choses impensables. A nous d’éviter ça.»

Petr Cech (gardien de Chelsea): «C’est un résultat formidable. Cela n’était pourtant pas bien parti. On était mené 1 à 0 après quelques minutes, ce qui était vraiment la dernière chose que l’on voulait. Mais notre réaction a été fantastique. Branislav (Ivanovic, le défenseur serbe, ndlr) a marqué des buts importants sur coups de pied arrêtés. Le deuxième est arrivé au meilleur moment possible. Sur le troisième, ils ont fait un pari et on a eu de l’espace pour contre-attaquer. Je pense que notre avantage avant le retour est immense. Mais nous ne sommes qu’à la mi-temps. 3-1 est un superbe résultat, mais il reste à jouer le retour. Mais c’est vrai que ce sera très dur pour eux de mettre trois buts.»

Branislav Ivanovic (défenseur de Chelsea, auteur d’un doublé): «Ce sont mes premiers buts (pour Chelsea, ndlr). Nous avons joué en équipe. C’est formidable pour nous.» (AFP)