ANG – Chelsea et MU en patrons, Arsenal à la traîne

Chelsea réalise la bonne opération de la journée en l’emportant sur le terrain d’Aston Villa (0-1). Manchester United, vainqueur de Blackburn (2-1), mène toujours grand train. Arsenal, impuissant face à Sunderland (0-0), reste loin de la dernière place qualificative pour la Ligue des Champions, désormais occupée par les hommes de Martin O’Neill.

Et de neuf ! Face au Blackburn de Gaël Givet et d’El-Hadji Diouf, Manchester a signé son neuvième succès consécutif. Comme souvent lors de cette période fertile, les hommes de Ferguson n’ont pas dominé leur adversaire de la tête et des épaules mais ont su se montrer efficace tout en étant porté par la bonne fortune. Une série s’arrête en revanche pour les Red Devils, le nombre de matches sans encaisser de but. A la 32e minute, Roque Santa Cruz en devançant Rio Ferdinand puis en dribblant habilement le gardien mancunien,a rompu 1338 minutes d’invicibilité de la défense mancunienne. Edwin Van der Sar reste en revanche toujours invaincu car c’est Tomasz Kuszczak qui gardait les buts de MU samedi soir.

Manchester avait débuté idéalement la partie avec l’ouverture du score de Rooney (23e) d’une déviation du pointu sur un service de Nani. Son arrière garde était néanmoins fréquemment mise en difficulté par Santa Cruz, Diouf ou Pedersen. Ce dernier accroché par Raffael dans la surface (67e) aurait pu bénéficier d’un pénalty, mais rien ne semble pouvoir résister à Manchester actuellement. Avant la décision discutable de l’arbitre, Cristiano Ronaldo avait redonné l’avantage aux siens d’une merveille de coup franc (60e). Un coup de pied arrêté qui offre cinq points d’avance à MU, avant le match de Liverpool face à l’autre Manchester (City), dimanche.

Depuis l’arrivée d’Arsène Wenger, Arsenal a autant suscité l’admiration par ses résultats que par son jeu toujours porté vers l’offensive. Mais depuis le début de la saison, les Gunners ne sont que l’ombre d’eux-mêmes et viennent de signer un troisième score nul et vierge d’affilée en championnat. Non, seulement, Arsenal n’avance pas, mais en plus, il ne marque plus. Samedi après-midi, Sunderland, sansDjibril Cissé(blessé),a endigué sans trop forcer une attaque d’Arsenal emmenée par sa recrue star du mercato, Andrei Arshavin, jusqu’à son rempalcement après une heure de jeu.

Titularisé pour la première fois, le Russe, auteur d’une prestation encourageante, ne s’est toutefois pas montré plus décisif que ses coéquipiers. Comme un symbole de l’impuissance de l’attaque d’Arsenal, c’est un défenseur, William Gallas, qui se procura la dernière occasion (91e), mais sa frappe dévissée désespéra un Emrates Stadium qui raccompagnait son équipe aux vestiaires par une inhabituelle bronca.

Autre«première» en Championnat, celle de Guus Hiddink à la tête de Chelsea, . Samedi, lors du premier match de la 26e journée, les Blues sont allés l’emporter 1-0 sur la pelouse de l’équipe qui les devançait avant le coup d’envoi d’une place et de deux points, Aston Villa (3e). Villa battu en Premier League, ce n’était plus arrivé depuis le 9 novembre 2008 devant Middlesbrough, soit plus de trois mois.

Une semaine après son arrivée, le technicien néerlandais a déjà insufflé sa patte, c’est indéniable, à des Blues qui n’avançaient plus avec Luiz Felipe Scolari. Dans les têtes, le moral, donc, et au niveau technique et tactique. Chelsea joue désormais en 4-4-2 avec le duo Anelka-Drogba en attaque. C’est le premier nommé qui a offert la victoire aux Londoniens. Servi par Lampard auteur d’un double contact auparavant devant Barry et Davies, l’attaquant français a parfaitement piqué son ballon au-dessus de Friedel et inscrit son 15e but en Championnat cette saison (photo Reuters).

Un but précieux qui permet à Chelsea de doubler Aston Villa et de prendre la 3e place. Villa a poussé pour recoller mais l’équipe de Birmingham a trouvé la barre (coup franc d’Ashley Young, 34e) et s’est heurté à Cech, auteur de superbes parades devant Agbonlahor (54e) et Barry (68e).