OM – Retrouver une forme olympique

Sonné en Ukraine, jeudi (0-2), Marseille a désormais peu de chances de poursuivre son aventure européenne. Mais il doit rebondir face à Grenoble (à 17h00) pour garder intactes ses chances de titre.

Il y a quelques jours de cela, la venue de Grenoble n’aurait été qu’un rendez-vous parmi d’autres pour Gerets et sa bande. Mais la gifle, inattendue, reçue jeudi en UEFA face au Chakhtior (0-2), a quelque peu changé la donne. Son avenir européen soudainement assombri, l’OM a désormais toutes les raisons de se concentrer sur le Championnat.?A dire vrai, c’est peut-être un mal pour un bien, les Olympiens ayant plus que jamais leur mot à dire dans la course au titre. Bien calés dans la roue de Lyon (à un petit point) qui reçoit Monaco à 21 heures, ils doivent continuer face à Grenoble leur délicieuse série en L1 (3 victoires). «Nous devons tout de suite repartir, afin de ne pas être décrochés, prévient Gerets. Grenoble est un adversaire qui donne toujours son maximum. On est prévenus de leurs grandes qualités morales. Comme on l’était de la qualité du Chakhtior, pour le résultat que l’on sait…»

Grenoble proche du maintien

De son côté, le GF38 accuse un peu le coup en ce moment. Capables de gagner à Paris ou à Saint-Etienne en début de saison, les Isérois semblent beaucoup plus à la peine à l’extérieur en 2009. Et ils restent sur deux revers de rang, à Lille (1-2) et face à Lorient (1-3), venant ternir une autre série, plus convaincante, de deux succès, contre Caen (2-1) et Saint-Etienne (1-0). «On a eu trop d’absences, trop de joueurs loin de leur meilleure forme, expliquait Bazdarevic après le revers face à Lorient. J’espère que c’est seulement un accident.» Reste que Grenoble a pris une petite option sur le maintien. Et qu’il se mettrait encore un peu plus à l’abri en cas de résultat positif au Vélodrome. Mais celui-ci, qui affichera complet pour l’occasion, ne l’entend certainement pas de cette oreille…

Bruno Angelica, à Marseille
bangelica@asport.fr