L1 : Nice devant la commission de discipline

L’OGC Nice pourrait payer le comportement de ses supporters par une suspension de terrain. La Commission de discipline de la LFP a en effet convoqué le 16 avril le club azuréen pour les incidents ayant émaillé le derby Nice-Monaco du 7 mars, notamment le jet d’un pétard sur le gardien de but monégasque Stéphane Ruffier. Les dirigeants niçois ont publié un communiqué rappelant que «des comportements du même type» de la part des supporteurs lors des matches face au Havre et Vannes en quart et demi-finale de la Coupe de la Ligue, et face à Auxerre (21e j.) et Lyon (23e j.) en L1 ont placé l’OGCN sous le coup d’une amende avec sursis de 20.000 euros.

«Averti maintes et maintes fois, Nice se retrouve dans une situation inextricable, à la porte d’une commission de discipline dont la clémence aura également atteint ses limites», expliquent les responsables de l’OGCN qui font état de nouveaux «jets d’objets sur la pelouse et d’usage d’engins pyrotechniques» le 21 mars dernier, lors de Nice-Caen (2-2). «Les vrais supporters sont-ils responsables de ces exactions ? Si oui, en connaissent-ils les conséquences ? Si non, qui sont-ils ?» s’interrogent-ils. (Avec AFP)