L1 – Marseille ne lâche rien

Le chassé-croisé continue. Et il n’est pas prêt de s’arrêter. Après Bordeaux samedi soir, c’est au tour de Marseille d’occuper, provisoirement, le fauteuil de leader. Pour virer en tête, l’équation était simple. Il ne fallait pas perdre. Les Olympiens ont fait beaucoup mieux en s’imposant face à Grenoble (4-1). Après une première période insipide, la formation d’Eric Gerets a déroulé au cours d’un second acte parfaitement maitrisé. Un succès qui redonne le sourire aux Phocéens, après la défaite enregistrée face au Shakhtar en Coupe de l’UEFA (2-0).

Le jeu proposé lors des 45 premières minutes n’incitait pas à l’optimisme. Lents, prévisibles, sans percussion, les coéquipiers de Julien Rodriguez – capitaine en remplacement de Lorik Cana, sur le banc- regagnaient les vestiaires sous les sifflets. Le lion de Rekem, mécontent du niveau de jeu de ses protégés, passait à l’action. Niang et Mears payaient l’addition en étant remplacés par Wiltord et Cana à la pause.

Quinze minutes plus tard, la rencontre était pliée. Grâce à un doublé de Taiwo sur penalty et sur coup-franc et une belle tête de Hilton, Grenoble buvait la tasse. La fin de la rencontre n’était qu’une formalité. Brandao alourdissait la note en inscrivant 4e but de la saison. La belle frappe de Courtois dans les arrêts de jeu ne changeait rien. Objectif rempli pour l’OM. Les Phocéens, rassurants, face à une pâle formation iséroise, reprennent donc provisoirement deux points d’avance sur Lyon. Pour un chassé-croisé qui risque de continuer.