L1 – HAC : Hantz : «Montrer plus de crocs»

Pour sa première à la tête du Havre, Frédéric Hantz a connu la défaite samedi soir à Lille (3-1).S’il s’est dit «satisfait» de ses deux premiers jours passés au club, le nouveau technicien du HAC(photo archives Presse-Sports) estime qu’il «faudra monter plus de crocs» pour éviter la relégation.

«Frédéric Hantz, quelles sont vos premières impressions après ce premier match ?
D’abord il y a les impressions d’avant-match. Ca fait plaisir de retrouver la Ligue 1. Cette adrénaline, cette tension, c’est bien. Ce sont les bons moments d’entraîneur. Après ça s’est gâté. Mais pour revenir sur le jeu, je dirais qu’on fait un match qui n’est pas surprenant par rapport à la situation de l’équipe. Un premier quart d’heure tendu où les joueurs sont très concentrés. On ne se lâche pas. Le premier but est évitable. Je dirais que nous avons été bons sur les vingt minutes autour de la mi-temps. Ce qui fait basculer le match, c’est après notre but. Il y a un relâchement psychologique. On a relancé les Lillois. On n’a pas su tenir le ballon. On perd le match à ce moment, même si le but est venu plus tard.

Après cette défaite, vous dites vous que c’est un vrai challenge qui vous est proposé ?
Je le savais avant. Quand on vient à Lille, on n’est jamais sûr de gagner. Si le président veut changer d’entraîneur, il ne faut pas le faire avant d’aller à Lille. On a fait mieux que Saint-Etienne (défaite 3-0 pour le premier match d’Alain Perrin). Après, comme je l’ai dit aux joueurs, je ne parlerai pas de résultats jusqu’au 30 mai. Je me concentrerai sur les moyens. Il y a eu de bonnes choses. Il faudra trouver une constance sur 90 minutes.

Gardez-vous des satisfactions de cette rencontre ?
Les joueurs vont prendre conscience qu’ils sont capables sur certains temps de jeu de rivaliser avec l’une des meilleures équipes du Championnat. Ils sont conscients aussi qu’il faudra le faire sur 90 minutes et de manière répétée. Il y a du sérieux, une implication, j’allais dire une tendresse ou « tendreté ». En Ligue 1, il faut montrer davantage de crocs. On ne met pas trop de pression à certains moments. On prend trop de buts. Ce qui est embêtant, c’est qu’on a la sensation de faire un bon match et on prend encore trois buts. Il y a une écoute mais il y aussi un manque de confiance, c’est normal. Les deux jours que je viens de passer avec le club me satisfont. Il y a une volonté de bosser, de repartir.» (AFP)