L1 – Bordeaux : Fernando : «Paris est un club intéressant»

Privé de compétition depuis le 1er mars en raison d’une suspension, Fernando effectuera son grand retour en Ligue 1 à Auxerre. Le milieu brésilien évoque son impatience de retrouver le terrain ainsi que la rumeur qui l’envoie au PSG.
«Etes-vous impatient de reprendre la compétition ?
Oui, c’est vrai que je suis impatient d’être de nouveau disponible pour le coach en Championnat.

Vous avez, en plus, été mis à pied par le club, comment avez-vous gardé la forme ?
J’ai pris un peu de temps pourme reposer. J’ai passé des tests d’effort la semaine dernière et ils étaient bons. Je me sens vraiment très bien. Je suis désolé d’avoir commis cette erreur (Fernando a été suspendu quatre matches ferme par la commission de discipline de la LFP pour ?propos grossiers? envers l’arbitre Saïd Ennjimi, après la demi-finale de Coupe de la Ligue PSG – Bordeaux (0-3), le 4 février), mais je n’en veux à personne. J’ai fait une erreur, je dois payer et si je dois reprocher quelque chose à quelqu’un, c’est à moi. J’ai essayé d’oublier tout cela et de profiter dema famille afin de revenir dans lesmeilleures conditions pour cette fin de Championnat. Quand on est sur un terrain de foot, qu’on a la pression et qu’on est un peu stressé, ce sont des choses qui peuvent arriver, mais je dois être davantage maître de mes actes.

La réaction des dirigeants et de l’entraîneur a été surprenante puisque vous n’avez pas été soutenu après cette affaire et le club vous a même sanctionné financièrement et vous a privé d’entraînement…
Nous avons beaucoup discuté ensemble. Au départ, le club envisageait de faire appel, mais il avait peur parce que cela allait être jugé par une autre commission et j’aurais pu prendre encore plus de matches. Cela a été un préjudice pour le club et pour moi.

Pendant votre absence, l’intérêt que le Paris-Saint-Germain vous porte a été évoqué…
La presse écrit ce qu’elle veut,mais je ne sais pas d’où ça sort. Mon agent ne parle même pas français. Je n’ai jamais évoqué un intérêt du Paris-SG. L’Italie m’attire, j’ai un passeport italien. Ce n’est pourtant pas la seule possibilité. Je ne cherche pas à quitter Bordeaux à tout prix. Je reviens avec une seule pensée, celle d’être très utile aux Girondins jusqu’à la fin de la saison.

Voir que votre nom circule pour le PSG, cela doit quand même vous faire plaisir…
Bien sûr… si cet intérêt venait d’un directeur sportif ou de l’entraîneur. Pour l’instant, ce n’est pas du tout le cas.Mon agent est au Brésil. Il ne parle pas français et n’a jamais discuté du PSG avec moi. Je suis donc un peu étonné. Malgré tout, c’est vrai que pour les Brésiliens, Paris est toujours un club intéressant. Beaucoup d’entre eux y ont fait de belles choses. En plus, le club a un stade mythique. Si Paris était vraiment intéressé, j’en serais très heureux.»

Ludovic Vigier, à Bordeaux
lvigier@asport.fr