L1 – 19e j. : À Caen une victoire de Lyon ?

En déplacement chez sa bête noire des deux dernières éditions, Lyon, sous pression, espère terminer l’année sur une bonne note, même si l’écart au classement n’a jamais été aussi serré depuis des années. (Photo Presse-Sports)

Sevrés de buts depuis la 14e journée de Ligue 1, Karim Benzema et Steve Savidan, coéquipiers en équipe de France mais adversaires samedi soir au stade d’Ornano (21h00), espèrent enfin débloquer leur compteur et, pourquoi pas, passer l’hiver au chaud. Car pour les deux stars du Championnat, la situation s’est quelque peu compliquée ces derniers temps. Benzema, parti sur les chapeaux de roues avec l’OL, semble terminer l’année au frein à main et payer l’enchainement des matches de Ligue des Champions. Et lorsque la Benz’ doute, les résultats s’en ressentent. Avec seulement deux points pris lors des quatre derniers matches de championnat, Lyon a relancé à lui seul l’intérêt du Championnat, laissant ses premiers concurrents (Marseille, Bordeaux et Paris) revenir à seulement trois points. «Il faut donner un dernier coup de collier pour bien terminer l’année et partir en vacances l’esprit libre». Le message est clair. Claude Puel ne tient pas à gâcher les fêtes, même s’il reconnaît que le match de samedi soir ne sera pas une mince affaire : «Caen est un adversaire coriace qui a réalisé un bon départ en championnat. Les Caennais ont réalisé un bon mercato d’été en recrutant Savidan. C’est une équipe qui garde un potentiel de jeu intéressant. Ce sera un match difficile

Même si Lyon réussi bien aux Caennais à d’Ornano (6 victoires, 2 nuls, une défaite), la tâche ne sera pas non plus simple pour les Normands. Comme le septuple champion de France, Caen connaît un passage à vide, à l’image de son buteur vedette Steve Savidan. L’attaquant, très convoité à l’approche du mercato hivernal, avoue de lui-même s’être «perdu» après sa première apparition en Bleu et devoir remonter la pente. L’occasion rêvée contre Lyon ? Une chose est sûre : les Gones n’ont plus gagné en championnat depuis la réception de Bordeaux à la mi-novembre (2-1). Il y a donc un vrai coup à jouer pour le groupe normand qui ne pourra pas compter sur Mazure, Deroin, Eluchans et Florentin, toujours convalescents.