Justice : Santos libéré sous caution

La nouvelle est tombée dans l’après midi, Santos Mirasierra va être libéré sous caution mercredi. La requête de son avocat espagnol, Me Erlantz Ibarrondo-Merino,a en effet été acceptée par la justice espagnole. En revanche, la libération simple a été refusée.Le supporter marseillais s’acquitera mercredi matinde la somme de 6000 euros pour retrouver une liberté conditionnelle, qui courra jusqu’à son procès en appel (la date n’a pas encore été déterminée).

Le groupe de supporteurs Ultraa accueilli avec soulagement la nouvelle. «C’est un moment de joie et de grand soulagement. C’est la fin d’une grande épreuve, montrant que le combat n’était pas vain. Nous remercions au plus haut point l’avocat de Santosen Espagne, Me Erlantz Ibarrondo», a déclaré à l’AFP l’un des porte-parole des Ultras, Christophe Maurras. «Nous allons fêter tous ensemble cette nouvelle, il y a longtemps que nous n’avons pas été aussi heureux. Et nous allons la fêter en entrant dans le stade, pour rendre également tout ce que l’on a reçu comme soutien», a poursuivi Christine Vallette. La porte parole du groupe de supporteurs a également annoncé que les Ultras prendront place dans les tribunes face à l’Atletico Madrid, mardi soir.

«Je me réjouis pleinement de cette libération sous caution», s’est exprimé Pape Diouf sur le site officiel de l’OM. «Je crois qu’une telle décision aurait pu être prise un peu avant pour ne pas ajouter la confusion à la colère. L’essentiel aujourd’hui est que la justice espagnole consente à cette remise en liberté sous caution. C’est un premier pas important. Il en reste d’autres en attendant le procès en appel.» Santos Mirasierra avait été condamné vendredi à trois ans et demi de prison pour avoir participé à des échauffourées lors de la rencontre entre l’Atletico Madrid et l’OM, le 1er octobre. (Avec AFP, photo Presse-Sports)