C1 : Chelsea à la folie

Au terme d’un match nul d’anthologie face aux Reds de Liverpool (4-4), Chelsea a conquis son billet pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Didier Drogba et ses coéquipiers retrouveront le Barça, qui n’a pas forcé son talent pour ramener de Munich le match nul (1-1).

Chelsea – Liverpool, voilà un choc qui restera dans les mémoires de nombreuses années. Comme le Manchester – Real Madrid d’avril 2003 ou le Chelsea – Barcelone de mars 2005, l’opposition entre les deux derniers finalistes de la C1 a accouché d’un des plus beaux duels de la riche histoire de la compétition. Un combat de chefs où les retournements de situation se sont multipliés et où les supporters sont passés par tous les sentiments. Malgré l’absence de Steven Gerrard, une nouvelle fois trahi par ses adducteurs, les Reds profitaient de la complète apathie des Blues pour rapidement prendre deux buts d’avance et croire à la qualification.

Un Drogba de haut niveau

Un coup-franc vicieux d’Aurelio allié à un très mauvais placement de Petr Cech (19), et un penalty d’Alonso après une faute d’Ivanovic (28) mettaient en effet Chelsea en très mauvaise situation. Selon les précédents, les Londoniens n’avaient pourtant que 2% de chance de ne pas atteindre les demi-finales. En bon sorcier qu’il est, Guus Hiddink a su trouver à la pause les mots justes pour relancer ses troupes. Avec Didier Drogba et Frank Lampard en chef de file, les Blues sont sortis du vestiaire pour reprendre le commandement des opérations.

Cech avait bien lancé la machine des Reds sur l’ouverture du score, Reina a relancé celle des Blues, aidant l’ancien Marseillais à inscrire son cinquième but en C1 cette année, sur une reprise arraché devant Carragher (51e). On pensait alors qu’Alex d’un puissant coup franc (57e) et Lampard (76e) mettraient un terme aux ambitions des protégés de Rafa Benitez (57e). Mais c’est mal les connaître. En deux minutes, ils se permettaient d’y croire un peu plus, grâce à Lucas (81e) et Kuyt (82e). Un seul but et le quintuple champion d’Europe atteignait le dernier carré. Mais Lampard, capitaine pour l’occasion en l’absence de Terry suspendu, a pris ses responsabilités et permis à Roman Abrahmovicn, l’oligarque russe, de souffler dans sa loge de Stamford Bridge. Après ce quart de finale d’anthologie, Chelsea retrouvera le Barça pour une place en finale. Assurément un duel qui va rentrer dans l’histoire.