Volley-ball : comment jouer en évitant les blessures ?

Le volley ball est un sport d’équipe dont les deux équipes adverses n’ont pas de contact physique direct. De ce fait, les fautes et les blessures qui en résultent sont donc plutôt rares en volley-ball. Il se joue principalement soit sur un terrain dur (en plein air ou en salle) ou sur sable de plage appelé aussi beach volley. Néanmoins, le volley-ball n’est pas un sport inoffensif. Les doigts sont particulièrement menacés au volley-ball en raison du blocage et du service réception permanents. C’est pourquoi, au début d’un entraînement au volley-ball, les exercices doivent être axés sur la technique et la propreté de la réception et du relâchement du ballon. Il est également fortement recommandé à chaque joueur de bien chauffer ses doigts pour éviter les blessures.

Prévenir les blessures

De nombreux joueurs de volley-ball professionnels se bandent les doigts avec du ruban adhésif de sport pour protéger les doigts qui peuvent être légèrement endommagés. En tout état de cause, une telle procédure doit être discutée au préalable avec un médecin. Dans ce contexte, il est important de disposer d’un ballon de volley-ball de haute qualité et suffisamment gonflé. Les ballons bon marché des discounters sont souvent trop durs lorsqu’ils sont gonflés ou perdent rapidement de l’air, de sorte que les caractéristiques de vol changent. Il s’agit également d’un risque potentiel de blessures. Les joueurs de volley-ball courent également un grand risque de se blesser au genou. Les balles frappées très fort nécessitent parfois que les joueurs glissent vers la balle sur leurs genoux afin de la recevoir proprement. Cette mise à genoux peut être très malsaine pour l’ensemble du genou. Une éraflure ou une douleur au genou ne font pas exception. Les genouillères ne doivent donc en aucun cas être évitées, mais il est préférable d’essayer d’atterrir sur les genoux aussi doucement que possible ou de l’éviter complètement. En fait, pour bien pratiquer ce sport, il faut un entraînement qui se concentre essentiellement sur des exercices volley (par exemple, service, réception, smash, manchette, et beaucoup de mouvements), des exercices de saut , entre autre un exercice de détente verticale. Toutefois, il faut également faire beaucoup d’exercice de défense, et de service réception. Il faut aussi une bonne condition physique pour éviter des blessures avant d’exercer ce sport.

Volley-ball : condition physique requise

Mais les chevilles et les ligaments sont également dangereux pour jouer au volley-ball. En raison des mouvements en partie saccadés et rapides sur le terrain ainsi que des nombreux sauts au filet, il est facile de se pencher. Il peut en résulter des entorses, des ecchymoses ou même des déchirures des ligaments. Des chaussures spéciales peuvent également réduire ce risque. L’entraînement au volley-ball doit dans ce cas de figure viser à développer les muscles et les épaules afin d’éviter les blessures et la douleur. Les joueurs sont également invités à faire des secrets entrainement pour peaufiner leurs techniques, leurs skills et surtout pour avoir un corps parfait pour volleyball. Par ailleurs, en raison des balles souvent très rapides et dures, les muscles des épaules et des bras sont souvent exposés à d’énormes tensions. Un haut du corps suffisamment stable et un réchauffement ciblé empêchent l’acceptation du ballon avec douleur. Les muscles du torse doivent également être renforcés au volley-ball par des exercices spécifiques. Si elles sont trop faibles, les forces sont transférées individuellement aux articulations de la colonne vertébrale lors des mouvements de saut et de rotation. Cela peut entraîner de l’arthrose ainsi que des douleurs et des tensions musculaires. Un entrainement spécial est dans ce cas requis pour pouvoir frapper une balle avec force. De même pour un exercice de blocage, il faut attacher un ballon dessus du filet et faire une série de saut tout en levant les deux bras au-dessus de la tête.

Des exercices et des entraînements pour le volley-ball

Cependant, si vous vous concentrez sur la technique de jeu correcte dès le début et que vous entraînez les groupes musculaires importants en conséquence, le risque de blessures graves est généralement plus faible au volley-ball que dans de nombreux autres sports. Par-dessus tout, le fait de jouer au ballon les uns contre les autres favorisent la dextérité, tandis que les exercices avec les balles médicinales entraînent les muscles des bras et des épaules. Quand il fait beau, l’entraînement peut aussi être déplacé à l’extérieur. Une partie de beach-volley est également un excellent moyen de changer l’atmosphère. Le volley-ball devrait être une bonne idée, surtout pour les personnes qui n’aiment pas les sports d’endurance et les autres sports qui demandent beaucoup de course ou qui ne sont pas amusants. Bien qu’une certaine forme physique soit également requise, un jeu de balle précis est souvent plus important, ainsi que la tactique et l’introduction de moments de surprise pour l’adversaire.