ESP – 14e j. : Un Real prise de tête

Il y avait de quoi de prendre la tête dimanche soir à Bernabeu. Bernabeau qui attendait la rédemption des Merengue face au FC Seville après une succession de résultats inquiétants. Mené 1-3 à la pause, le Real parvenait à égaliser avant la fin. Mais réduits à dix après l’expulsion de Robben, Renato en profitait pour arracher la victoire pour Seville (3-4)et déclancher la bronca du public. Au final, une lourde défaite pour les hommes en blanc qui plonge le club dans la crise.

C’est Jesus Navas, en premier, qui ouvrait la marque (3e, 0-1) avant l’égalisation inespérée de Raul (9e, 1-1). Alors qu’on les pensait remis sur le droit chemin, les Madrilènes encaissaient deux buts dans la foulée par l’ancien Manceau Romaric (22e, 1-2) et le buteur recette Kanouté (39e, 1-3). Le réalisme de la formation andalouse était insolent. Sortis sous les sifflets à la pause, les Merengue se réveillaient subitement en seconde période. Tout d’abord sur une frappe croisée de 22 mètres de Higuain (67e, 2-3), et ensuite, dans la foulée, sur une tête de Gago bien servi par Guti (69e, 3-3). Un revirement de situation inespéré tant le Real s’était fait manger en première période. Mais Renato venait calmer tout le monde dans les dernières secondes pour offrir la victoire au FC Seville (84e, 3-4). Le Real ne pouvait éviter la bronca des travées de Bernabeu. Il se retrouvedésormais à neuf points du leader barcelonais.

Nul au Betis

Le Betis Seville pensait décrocher la victoire sur son terrain face à l’Espanyol Barcelone après l’ouverture du score de l’ancien Toulousain Emana (56e, 1-0), mais c’était sans compter sur l’égalisation de Corominas Telechea (70e, 1-1).